« Chaque fois que je voyage j’ai un don pour me retrouver là où il faut. Je suis parti 6 mois aux États-Unis quand j’avais 16 ans. J’ai rencontré toutes sortes de gens qui m’ont emmené dans des situations incroyables. Ça m’a fait rêver, ça m’a donné goût au voyage. Je pourrais faire un film de tout ce qui m’est arrivé !

Je me suis retrouvé avec un type pour aller à San Francisco, j’ai cru que c’était un clochard le gars. Arrivé là-bas en fait c’était un blindé de sa race ! Son père il avait la baraque tout en marbre. Il nous a emmenés faire un tour en avion et passer une journée au country club, un espèce d’endroit pour blindés avec des voiturettes, piscine à vagues… une dinguerie ! Il a juste voulu nous faire le kiff. J’étais Donald Trump pendant une journée !

Une autre fois je me suis retrouvé dans une soirée hollywoodienne avec piscine, hélicoptère, cracheur de feu, tout ce que tu veux. On est aussi allés à East Los Angeles avec un pote, parce qu’on voulait voir le vrai terrain quoi. Et on a eu ce qu’on voulait : une méga baston. On a vu un gars lancer un capot de voiture sur un autre, des trucs que tu vois pas ici. Tout est plus grand là-bas, même les bagarres.

J’ai aussi rencontré plein de gens connus. J’ai pu aller à la première mondiale de Mission Impossible. À l’entrée je me retrouve près de Jodie Foster et on parle 2 minutes, hyper cool la meuf ! Une autre fois j’étais assis à un p’tit café avec un pote, un mec passe et je fais : « Putain ! Wesley Snipes ! ». Il avait un p’tit sac dégueulasse, habillé horrible. Il m’a fait : « Putain mon pote ! Je passe tous les jours ici, y’a jamais personne qui me reconnaît ! » J’lui fais : « C’est normal, on dirait un clochard, poto ! » Il s’est marré, il m’a fait un check vraiment hip-hop et il s’est cassé en coupant la route à 4 bagnoles ! C’était que des dingueries comme ça ! Il manquait plus que je finisse à Miami sur un yacht à tourner un film de boules (rires) !

C’est un voyage qui m’a marqué, qui m’a ouvert l’esprit. Avant y’avait plus de naïveté dans ce monde. Maintenant avec internet, les jeunes ils sont à un clic de tout savoir. Mais cette naïveté-là, cette dinguerie-là, ils ne l’ont pas. »

(Plainpalais)

Publié le: 20 avril 2021

« Chaque fois que je voyage j’ai un don pour me retrouver là où il faut. Je suis parti 6 mois aux États-Unis quand j’avais 16 ans. J’ai rencontré toutes sortes de gens qui m’ont emmené dans des situations incroyables. Ça m’a fait rêver, ça m’a donné goût au voyage. Je pourrais faire un film de tout ce qui m’est arrivé !

Je me suis retrouvé avec un type pour aller à San Francisco, j’ai cru que c’était un clochard le gars. Arrivé là-bas en fait c’était un blindé de sa race ! Son père il avait la baraque tout en marbre. Il nous a emmenés faire un tour en avion et passer une journée au country club, un espèce d’endroit pour blindés avec des voiturettes, piscine à vagues… une dinguerie ! Il a juste voulu nous faire le kiff. J’étais Donald Trump pendant une journée !

Une autre fois je me suis retrouvé dans une soirée hollywoodienne avec piscine, hélicoptère, cracheur de feu, tout ce que tu veux. On est aussi allés à East Los Angeles avec un pote, parce qu’on voulait voir le vrai terrain quoi. Et on a eu ce qu’on voulait : une méga baston. On a vu un gars lancer un capot de voiture sur un autre, des trucs que tu vois pas ici. Tout est plus grand là-bas, même les bagarres.

J’ai aussi rencontré plein de gens connus. J’ai pu aller à la première mondiale de Mission Impossible. À l’entrée je me retrouve près de Jodie Foster et on parle 2 minutes, hyper cool la meuf ! Une autre fois j’étais assis à un p’tit café avec un pote, un mec passe et je fais : « Putain ! Wesley Snipes ! ». Il avait un p’tit sac dégueulasse, habillé horrible. Il m’a fait : « Putain mon pote ! Je passe tous les jours ici, y’a jamais personne qui me reconnaît ! » J’lui fais : « C’est normal, on dirait un clochard, poto ! » Il s’est marré, il m’a fait un check vraiment hip-hop et il s’est cassé en coupant la route à 4 bagnoles ! C’était que des dingueries comme ça ! Il manquait plus que je finisse à Miami sur un yacht à tourner un film de boules (rires) !

C’est un voyage qui m’a marqué, qui m’a ouvert l’esprit. Avant y’avait plus de naïveté dans ce monde. Maintenant avec internet, les jeunes ils sont à un clic de tout savoir. Mais cette naïveté-là, cette dinguerie-là, ils ne l’ont pas. »

(Plainpalais)

Publié le: 20 avril 2021