« J’ai eu trois enfants, et la naissance de chacun c’est… c’est peut-être ce qui a été le plus magnifique dans ma vie. Ça c’est sûr. C’est un souvenir… c’est juste… on ne peut pas mettre de mots là-dessus. C’est différent de tout. On ne peut absolument pas faire de comparaison avec d’autres bonheurs. Le premier cri du bébé, le bébé qui sort et puis on vous le pose sur le ventre, c’est juste… Ce bébé qu’on a senti grandir en soi, qu’on a imaginé, qu’on espère mais en fait c’est difficile de se projeter et de se dire « il va vraiment sortir un jour, puis effectivement ça sera un petit être ». Et quand ça se passe… c’est juste… extraordinaire. C’est bête comme mot extraordinaire, mais c’est ça. C’est bateau parce que je pense que toutes les mères disent la même chose. Mais j’ai toujours trouvé que c’était une chance d’être une femme parce qu’on a cette possibilité de vivre plusieurs vies. »

(Quai Ernest-Ansermet)

Publié le: 23 mai 2021

« J’ai eu trois enfants, et la naissance de chacun c’est… c’est peut-être ce qui a été le plus magnifique dans ma vie. Ça c’est sûr. C’est un souvenir… c’est juste… on ne peut pas mettre de mots là-dessus. C’est différent de tout. On ne peut absolument pas faire de comparaison avec d’autres bonheurs. Le premier cri du bébé, le bébé qui sort et puis on vous le pose sur le ventre, c’est juste… Ce bébé qu’on a senti grandir en soi, qu’on a imaginé, qu’on espère mais en fait c’est difficile de se projeter et de se dire « il va vraiment sortir un jour, puis effectivement ça sera un petit être ». Et quand ça se passe… c’est juste… extraordinaire. C’est bête comme mot extraordinaire, mais c’est ça. C’est bateau parce que je pense que toutes les mères disent la même chose. Mais j’ai toujours trouvé que c’était une chance d’être une femme parce qu’on a cette possibilité de vivre plusieurs vies. »

(Quai Ernest-Ansermet)

Publié le: 23 mai 2021